vendredi 26 septembre 2008

Les Bloody Fuckers - Les rois du Rock (L'intégrale) K7


J'avais rippé il y a quelque temps la K7 "Les rois du Rock" du groupe Les Bloody Fuckers, sortie à une date que je ne connais pas sur le label Green Spit Tapes et je la propose donc en téléchargement. Elle regroupe leurs deux demos et tous les titres parus sur diverses compilations (dont "Rapsodie en France" et "Vieillesse délinquante").

Les Bloody Fuckers de Clermont-Ferrand étaient sans doute un side-project du groupe Karnage. Je dis "sans doute" car le groupe prenait un malin plaisir à entretenir le mystère, en utilisant notamment des pseudonymes improbables (voir la composition du groupe ci-dessous !).

J'ai déjà pu évoquer la relative pauvreté de la scène hardcore des années 80 en France mais les Bloody Fuckers constituent une exception puisqu'ils en sont un des "plus beaux fleurons". Ils pratiquaient un hardcore/punk très bourrin, basique et volontiers bruitiste. Certains titres ont un son très saturé mais d'autres sont tout-à-fait audibles ...

Enfin, le groupe figurait sur la compilation "1984 the Second" avec le titre "C'est dimanche" aux paroles provocatrices et simplistes. Si vous ne jurez que par l'anarcho-punk concerné et les groupes avec une conscience politique aiguisée, un seul conseil : passez votre chemin.

Au programme :

"On est pas très sérieux !" -- Demo 1984 :

- Kill Police
- Carry on Hip Hop !
- C'est dimanche

"La Folie ordinaire" -- Demo 1985 :

- C'est dimanche
- Convulsions
- Trop de gâteau
- Kronck
- Bien dans tes souliers
- Fast Cars

Extra Tracks :

- Un pauvre épicier
- Fucking tout
- Va te faire exploser la gueule sur Mars
- Dans les marges de production
- Je t'emmerde
- Plus de police


Line up :

- Stanislas Romanovitch : Chant
- Ben Basculante : Guitare
- Petruchka Ivolgène : Basse
- Jean Hubert : Batterie

Téléchargement / Download : Les Bloody Fuckers - Les rois du Rock K7

Extraits à écouter : "Kill Police" et "Je t'emmerde"





Bon téléchargement, bonne écoute
Cordialement, Xav

5 commentaires:

jolicoeur a dit…

Ca c'est du bon!!!
C'est ce que j'avais entendu dire à l'époque, que c'était des mecs de Karnage qui étaient derrière ça. Mais j'ai jamais eu confirmation.
C'est bizarre que tu dises que Bloody fuckers ne s'adresse pas au fan d'anarcho punk? Je dirais pas que je considère BF comme un groupe politiquement engagé mais en fait je trouve que leur démarche n'a rien d'incompatible avec la scène anarcho punk. C'est juste que le perçois comme ça.
Bref, c'est du bon!

la-cantatrice-chauve a dit…

Salut Jolicoeur,

Je sais que c'est discutable d'opposer d'une part ce groupe et d'autre part les groupes Anarcho. Je voulais simplement exprimer l'idée que les textes des Bloody sont simples (voire simplistes, et il suffit d'écouter "C'est dimanche" * pour s'en convaincre) tandis que la plupart des groupes anarcho ont un discours plus construit, plus élaboré.

* "J'ai pissé dans le bénitier et le curé était pas content ..." : le genre de texte qui ne restera pas gravé dans les mémoires ... J'aime ce groupe pour son côté provocateur mais avoue tout de même que les paroles ne volent pas très haut ... J'ai l'impression qu'ils avaient épuisé toute leur créativité dans leurs pseudos ... Et dans l'esprit, on est plus proche des Kromozom ou des Chaotic Dischord, que d'Heimat, Dead K. ou Conflict ...

Cordialement, Xav

jolicoeur a dit…

L'impression que ça me donne, c'est que les morceaux et les textes de BF ont du être le temps d'une cuite. Je le prend plutôt comme une blague ce groupe, c'est pour ça que j'aie aucun mal à croire que c'était un side project de Karnage.
Et c'est un groupe que j'aie toujours ressenti comme étant un groupe anarcho punk, va savoir pourquoi?

grossebourse a dit…

On me demandait récement si il existait des groupes de harcore en France. De punk Hardcore. J'ai du : oui, mais très peu.
Désormais, je dirais : Oui, peu.

Merci !

Guigui Delmolino a dit…

Je confirme : c'était une blague faite par Karnage.